Cataract-information.com
Cataract-information.com Page d'accueil du site d'information sur la cataracte Qu'est-ce que la cataracte Comment soigner la cataracte Législations sur la vision et rappel du permis de conduire Lien vers Santeweb - Site d'information sur la santé Contacter HTMC Liens divers sur l'ophtalmologie cataract-information.com


Is Norvasc Better Than Generic Amlodipine || Low-cost drugstore without prescriptions




Permis de conduire - Textes du 29 mai 1997

VISION DE LOIN

Catégories A, B et E(B)

Si l'acuité visuelle d'un oeil est inférieure à 1/10, voire nulle, l'autre oeil doit avoir une acuité supérieure à 6/10.
L'acuité visuelle binoculaire doit être supérieure à 5/10 (test pour les deux yeux ensembles). Si l'acuité visuelle correspond aux normes citées, une compatibilité temporaire d'une durée étudiée sera établie.

Catégorie C, D et E(D)

L'acuité doit être supérieure à 5/10 pour l'oeil le moins bon et à 8/10 pour le meilleur.
Si les valeurs (5/10 et 8/10) sont atteintes pas correction (lunettes ou lentilles) il est nécessaire que l'acuité non corrigée soit supérieure à 1/20, ou que la puissance dioptrique des verres correcteurs (ou lentilles) soit inférieure à plus ou moins 8 dioptries. De plus, la correction doit être bien tolérée.

Observation : Perte de vision de moins de 1/10: délais d'au moins 6 mois avant de délivrer ou de renouveler le permis et obligation de disposer de rétroviseurs bilatéraux.
Les normes sont définies pour des visions corrigées, par les lunettes, lentilles ou par chirurgie réfractive.


CHAMP VISUEL

Catégories A, B et E(B)

Le champ visuel binoculaire horizontal doit être supérieur à 120 °.
Si un oeil à une acuité visuelle inférieure à 1/10, l'autre oeil ne doit pas avoir d'altération du champ visuel.

Catégorie C, D et E(D)

Le champ visuel ne doit subir aucune altération pour les deux yeux.

Observations :
En cas d'altération du champ visuel, l'avis d'un spécialiste est fortement recommandé.


VISION DES COULEURS (Dyschromatopsies)

Les troubles de la vision des couleurs n'altèrent pas les possibilités de permis.

PATHOLOGIES OCULAIRES

Vision de nuit (hémitropies)
Pas de possibilité de passer le permis de conduire.

Troubles de la mobilité (blépharospasme incoercible)
Dans ce cas le permis de conduire n'est pas possible.

Mobilité du globe oculaire
Permanentes, elles sont incompatibles.

Strabisme et hétérophories
Si l'acuité visuelle correspond aux normes ci-dessus, les strabismes et hétérophories non compensées sont acceptées.

Nystagmus
Appréciation en fonction du cas (se référer au champ visuel et à la vision de loin).

Hémionopsies
Permanentes, elles sont incompatibles avec le permis de conduire.

Aphakie oculaire
Voir champ visuel et vision de loin.

Monophtalmie
Voir champ visuel et vision de loin.

Haut de page




Rappel sur les permis

A : Motocyclettes

B : Voitures d'un poid inférieur à 3500 Kg (17 ans et demi).

C : Véhicules isolés de plus de 3,5 tonnes.

E (C) : Accessibles aux détenteurs du permis C, il permet de conduire un ensemble articulé.

D : Transports en communs. Il permet de transporter, dans des véhicules prévus à cet effet, un nombre de personnes supérieur à 9.

E (B) : Accessible aux détenteurs de permis B, il permet de conduire une voiture tractant une caravane.

Haut de page




Aptitudes professionnelles

Policiers et douaniers

Concours de Gardien de la Paix, lieutenant de police et commissaire de police: Journal officiel du 03 mars 1998, page 3238 :

Art. 1er.
Les candidats au concours d'accès aux emplois de commissaire de police, lieutenant de police et gardien de la paix de la police nationale doivent :

1 - Avoir, après correction éventuelle, une acuité visuelle de quinze dixièmes pour les deux yeux, avec un minimum de cinq dixièmes pour un ?il, la puissance des verres correcteurs ou lentilles ayant un maximum de trois dioptries pour atteindre cette limite de quinze dixièmes.

2 - Etre de constitution particulièrement robuste.

3 - Etre exempts de toute mutilation ou déformation.

4 - Etre aptes à un service actif de jour comme de nuit, pouvant comporter une exposition aux intempéries et des déplacements de durée prolongée hors résidence.

5 - N'être atteints d'aucune affection médicale évolutive pouvant ouvrir droit à un congé de longue maladie ou de longue durée.

Art. 2.
Les candidats au concours externe d'accès à l'emploi de lieutenant de police et aux concours d'accès à l'emploi de gardien de la paix doivent en outre mesurer au minimum 1,68 m pour les hommes et 1,60 m pour les femmes.

Art. 3.
L'inaptitude temporaire ne peut dépasser un an.

Art. 4.
Le directeur général de la police nationale est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait à Paris, le 21 janvier 1998.

Haut de page




Pompiers

Conditions physiques requises :

Mesurer de 1,63 à 1,90 m.

Avoir un poids en rapport avec la taille.

Etre de constitution robuste.

Avoir une bonne vue (10/10 d'un oeil et 6/10 de l'autre, au moins, sans correction par les verres ou lentilles de contact).

Haut de page




Travail sur écran

Classification - TE 1161
N° du texte - 274
Journal officiel du 16 mai 1991

Décret no 91-451 du 14 mai 1991 relatif à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation
NOR: TEFT9103515D

Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de l'agriculture et de la forêt et du ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle.
Vu la directive du Conseil des communautés européennes no 90-270 CEE. du 29 mai 1990 concernant les prescriptions minimales de sécurité relatives au travail sur des équipements à écran de visualisation (cinquième directive au sens de l'article 16, paragraphe 1er de la directive no 89-391 CE.E.) Vu le code du travail, et notamment l'article L. 231-2.
Vu le décret no 82-392 du 11 mai 1982 relatif à l'organisation et au fonctionnement des services médicaux du travail en agriculture.
Vu le décret no 86-1103 du 2 octobre 1986 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants.
Vu l'avis du Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels en date du 26 septembre 1990. Vu l'avis de la Commission nationale d'hygiène et de sécurité du travail en agriculture en date du 8 novembre 1990 Le Conseil d'Etat (section sociale) entendu, décrète :

CHAPITRE Ier Champ d'application

Art.Ier


Sont soumis aux dispositions du présent décret les établissements visés à l'article L. 231-1 du code du travail dans lesquels des travailleurs utilisent de façon habituelle et pendant une partie non négligeable du temps de travail des équipements à écran de visualisation. Toutefois le présent décret ne s'applique pas aux équipements suivants :

a) Les postes de conduite de véhicules ou d'engins.
b) Les systèmes informatiques à bord d'un moyen de transport.
c) Les systèmes informatiques destinés à être utilisés en priorité par le public.
d) Les systèmes portables dès lors qu'ils ne font pas l'objet d'une utilisation soutenue à un poste de travail.
e) Les machines à calculer, les caisses enregistreuses et tout équipement possédant un petit dispositif de visualisation de données ou de mesures nécessaires à l'utilisation directe de cet équipement.
f) Les machines à écrire de conception classique dites "machines à fenêtre".

Art. 2.

Au sens du présent décret on entend par: Ecran de visualisation, un écran alphanumérique ou graphique quel que soit le procédé d'affichage utilisé.
Poste de travail, l'ensemble comprenant un équipement à écran de visualisation, muni, le cas échéant, d'un clavier ou d'un dispositif de saisies de données ou d'un logiciel déterminant l'interface homme/machine, d'accessoires optionnels, d'annexes, y compris l'unité de disquettes, d'un téléphone, d'un modem, d'une imprimante, d'un support-documents, d'un siège et d'une table ou d'une surface de travail, ainsi que l'environnement de travail immédiat.

CHAPITRE II Analyse et organisation du travail sur écrans de visualisation

Art. 3.


L'employeur est tenu de procéder à une analyse des risques professionnels et des conditions de travail pour tous les postes comportant un écran de visualisation. L'employeur prend toutes les mesures qui s'imposent pour remédier aux risques constatés. Il est tenu, en outre, de concevoir l'activité du travailleur de telle sorte que son temps quotidien de travail sur écran soit périodiquement interrompu par des pauses ou par des changements d'activité réduisant la charge de travail sur écran.

Art. 4.

Pour l'élaboration, le choix, l'achat et la modification de logiciels ainsi que pour la définition des tâches impliquant l'utilisation d'écrans de visualisation, l'employeur tiendra compte des facteurs suivants, dans la mesure où les exigences ou les caractéristiques intrinsèques de la tâche ne s'y opposent pas.

a) Le logiciel doit être adapté à la tâche à exécuter.
b) Le logiciel doit être d'un usage facile et doit être adapté au niveau de connaissance et d'expérience de l'utilisateur aucun dispositif de contrôle quantitatif ou qualitatif ne peut être utilisé à l'insu des travailleurs.
c) Les systèmes doivent fournir aux travailleurs des indications sur leur déroulement.
d) Les systèmes doivent afficher l'information dans un format et à un rythme adaptés aux opérateurs.
e) Les principes d'ergonomie doivent être appliqués en particulier au traitement de l'information par l'homme.

CHAPITRE III Formation des travailleurs

Art. 5.


L'employeur est tenu d'assurer l'information et, dans les conditions de l'article 231-3-1 du code du travail, la formation des travailleurs sur tout ce qui concerne la sécurité et la santé liées à leur poste de travail et notamment sur les modalités d'utilisation de l'écran et de l'équipement dans lequel cet écran est intégré. Chaque travailleur doit en bénéficier, avant sa première affectation à un travail sur écran de visualisation et chaque fois que l'organisation du poste de travail est modifiée de manière substantielle.

CHAPITRE IV Surveillance médicale

Art. 6.


Un travailleur ne peut être affecté à des travaux sur écran de visualisation que s'il a fait l'objet d'un examen préalable et approprié des yeux et de la vue par le médecin du travail. Cet examen doit être renouvelé à intervalles réguliers et lors des visites médicales périodiques. L'employeur est tenu de faire examiner par le médecin du travail tout travailleur se plaignant de troubles pouvant être dus au travail sur écran de visualisation. Si les résultats des examens médicaux le rendent nécessaire, un examen ophtalmologique est pratiqué. Si les résultats de la surveillance médicale rendent nécessaire une correction et si les dispositifs de correction normaux ne peuvent être utilisés, les travailleurs sur écran doivent recevoir des dispositifs de correction spéciaux en rapport avec le travail concerne ceux-ci ne doivent en aucun cas entrainer des charges financières additionnelles pour les travailleurs.

CHAPITRE V Equipement

Art. 7.


Les caractères sur l'écran doivent être d'une bonne définition et formés d'une manière claire, d'une dimension suffisante et avec un espace adéquat entre les caractères et les lignes. L'image sur l'écran doit être stable. La luminance ou le contraste entre les caractères et le fond de l'écran doivent être facilement adaptables par l'utilisateur de terminaux à écrans et être également facilement adaptables aux conditions ambiantes. L'écran doit être orientable et inclinable facilement pour s'adapter aux besoins de l'utilisateur. Il peut être installé sur un pied séparé ou sur une table réglable. L'écran doit être exempt de reflets et de réverbérations susceptibles de gêner l'utilisateur.

Art. 8.

Le clavier doit être inclinable et dissocié de l'écran pour permettre au travailleur d'avoir une position confortable qui ne provoque pas de fatigue des avant-bras ou des mains. L'espace devant le clavier doit être suffisant pour permettre un appui pour les mains et les avant-bras de l'utilisateur. Le clavier doit avoir une surface mate pour éviter les reflets. La disposition du clavier et les caractéristiques des touches doivent tendre à faciliter son utilisation. Les symboles des touches doivent être suffisamment contrastés et lisibles à partir de la position de travail normale.

Art. 9.

Le plateau de la table ou de la surface de travail doit avoir une surface peu réfléchissante et de dimensions suffisantes pour permettre de modifier l'emplacement respectif de l'écran, du clavier, des documents et du matériel accessoire. Le support de documents doit être stable et réglable et se situer de telle façon que les mouvements inconfortables de la tête, du dos et des yeux soient évités au maximum. L'espace de travail doit être suffisant pour permettre une position confortable pour les travailleurs.

Art. 10.

Sans préjudice des dispositions de l'article R. 232-4 du code du travail, pour les travailleurs sur écran de visualisation, les sièges doivent être, s'il y a lieu, adaptables en hauteur et en inclinaison. Un repose- pieds sera mis à la disposition des travailleurs qui en font le demande.

Art. 11.

Les dimensions et l'aménagement du poste de travail doivent assurer suffisamment de place pour permettre au travailleur de changer de position et de se déplacer.

Art. 12.

Les dispositions des articles 7 à 11 ci-dessus ne s'appliquent que dans la mesure où les éléments considérés existent dans le poste de travail et où les caractéristiques de la tâche en rendent l'application possible.

CHAPITRE VI Conditions d'ambiance

Art. 13.


I - Les équipements des postes de travail ne doivent pas produire un surcroît de chaleur susceptible de constituer une gêne pour les travailleurs.
II - Toutes radiations, à l'exception de la partie visible du spectre électromagnétique, doivent être réduites à des niveaux négligeables du point de vue de la protection de la sécurité et de la santé des travailleurs. III - Une humidité satisfaisante doit être établie et maintenue dans les locaux affectés au travail sur écran de visualisation.
IV - Le bruit émis par les équipements du poste de travail doit être pris en compte lors de l'aménagement du poste de façon, en particulier, à ne pas perturber l'attention et l'audition.
V - En ce qui concerne l'éclairage, les dispositions des articles R. 232-7 à R. 232-7-10 du code du travail sont applicables.

CHAPITRE VII Dispositions finales

Art. 14.


Les dispositions du présent décret entrent en vigueur à compter du 1" janvier 1993 toutefois, pour les matériels mis en service avant cette date, les dispositions des articles 7 à 11 ne sont applicables qu'au 1er janvier 1997.

Art. 15.

Le ministre de l'agriculture et de la forêt et le ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait à Paris, le 14 mai 1991. Par le Premier ministre MICHEL ROCARD Le ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle, JEAN-PIERRE SOISSON Le ministre de l'agriculture et de la forêt, LOUIS MERMAZ AVIATION CIVILE.

Ces informations n'ont pas de caractère contractuel.

Pour tout renseignement écrire à ENAC, Bureau des concours, 7 avenue Edouard Belin, 31055 Toulouse Cedex, France.

Haut de page




Aviation civile

PILOTE DE LIGNE CIVILE

Afin d'éviter à ceux dont l'inaptitude médicale s'avèrerait évidente de s'investir en pure perte dans ce concours, il est demandé aux candidats de prendre connaissance des normes d'aptitude médicale. En cas de doute il est vivement conseillé aux futurs candidats de passer une visite médicale dans un C.E.M.P.N.

C.P.E.M.P.N. PARIS HIA Percy 101 avenue Henri Barbusse BP 406 92141 CLAMART CEDEX Tel: 01.41.46.70.08 Fax : 01.41.46.70.95 Minitel: 3615 CPEMPN, code d'accès serveur PERCY C.E.M.P.N BORDEAUX H.I.A Robert Piqué 351 route de Toulouse 33998 BORDEAUX ARMEES Tél: 05 56.80.19.89 Fax: 05 56.37.18.73 C.E.M.P.N. MARSEILLE H.I.A Laveran Bd Laveran 13998 MARSEILLE ARMEES Tél:04 91.06.17.15 Fax 04 91.06.55.39 C.E.M.P.N. METZ HIA Legouest B.P. 10 57998 METZ ARMEES Tél: 03 87.56.46.66 Fax:03 87.56.46.68

APTITUDE OPHTALMOLOGIQUE
Extrait de l'Annexe II du 2 décembre 1988, modifié par l'Arrêté du 2 octobre 1992. Le candidat doit présenter :

1. Une absence d'affections, de séquelles, de traumatismes ou d'interventions chirurgicales intéressant le globe oculaire et ses annexes susceptibles de compromettre la sécurité.

2. Une efficacité visuelle définie par :

a) Une acuité visuelle de loin (mesurée à l'aide d'une série d'optotypes de Landolt ou d'optotypes similaires examinés à 5 mètres sous une brillance de 10 nits), qui doit être lors de l'examen d'admission, d'au moins 10/10 pour chacun des deux yeux, éventuellement avec l'aide de verres correcteurs en cas d'amétropie. La réfraction déterminée par Ia skiascopie pratiquée après cycloplégie doit se situer entre -3 et +3 dioptries pour le méridien le plus réfringent. La différence de réfraction entre chacun des deux yeux ne doit pas excéder 3 dioptries. Lors des examens révisionnels, l'acuité visuelle doit être d'au moins 7/10 avec correction si nécessaire pour chacun des deux yeux et d'au moins 10/10 en vision binoculaire avec correction si nécessaire. Les exigences de réfraction sont les mêmes qu'à l'admission. Le port de lentilles cornéennes est admis lorsque leur adaptation et leur tolérance sont satisfaisantes. Tout sujet présentant une amétropie nécessitant un moyen de correction optique doit l'utiliser en vol et avoir à sa portée une paire de lunettes en supplément.

b) Une acuité visuelle satisfaisante en vision intermédiaire (de 60 centimètres à 1 mètre) et en vision rapprochée (de 30 à 40 centimètres), avec le secours éventuel de verres correcteurs.

c) Un champ visuel normal pour chacun des deux yeux. Toute mon ophtalmie fonctionnelle ou organique est une cause d'inaptitude au vol.

d) Un équilibre oculomoteur et un sens stéréoscopique dans les limites de la normale.

e) Une adaptation normale aux faibles et aux fortes luminances.

f) Un sens chromatique permettant d'identifier les couleurs utilisées dons l'aviation. Le candidat qui commet une ou plusieurs erreurs à la lecture des tables pseudo isochromatiques d'lshihara peut toutefois être déclaré apte s'il identifie sans erreur ni hésitation les feux colorés utilisés en aviation, émis au moyen de la lanterne chromoptométrique de Beyne, présentés pendant 1 seconde sous une ouverture de 3 minutes et à une distance de 5 mètres.

INGENIEUR DE CONTROLE DE LA NAVIGATION AERIENNE
APTITUDE OPHTALMOLOGIQUE

1. LE FONCTIONNEMENT DES YEUX ET DE LEURS ANNEXES DOIT ETRE NORMAL
Est incompatible avec l'exercice des fonctions de contrôle de la navigation aérienne tout état pathologique aigu ou chronique de l'un ou des deux yeux ou de leurs annexes de nature à en affecter le fonctionnement.

2. LES CORRECTIONS CHIRURGICALES DES AMETROPIES SONT INCOMPATIBLES AVEC L'EXERCICE DES FONCTIONS DE CONTROLE DE LA NAVIGATION AERIENNE
Les candidats reçus aux concours pour l'accès au corps des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne doivent remettre au médecin habilité un certificat délivré par un ophtalmologiste, établi dans le mois précédent, précisant sans mention d'aptitude : - la valeur de l'acuité visuelle de loin sans et avec correction éventuelle pour chaque ?il pris séparément, - la valeur de la correction optique, - le compte rendu de l'examen biomicroscopique des segments antérieurs, - l'état du fond d'oeil.

3. LE CHAMP VISUEL
de chaque oeil relevé éventuellement avec correction, doit être normal. Toute anomalie entraînera obligatoirement une exploration par un ophtalmologiste.

4. LE SENS CHROMATIQUE DOIT ETRE NORMAL AUX TABLES D'ISHIHARA POUR CHAQUE OEIL PRIS SEPAREMENT
En cas d'erreurs commises dans la lecture de ces tables, l'intéressé doit être capable d'identifier sans erreur, dans des conditions monoculaires, les couleurs de la lanteme chromoptométrique, type Aviation, présentées à 5 mètres, pendant 1 seconde sous une ouverture de 3 minutes d'angle.

5. LA MOTILITE INTRINSEQUE DOIT ETRE NORMALE

6. VISION BINOCULAIRE

La motilité extrinsèque ne doit révéler ni déficit oculomoteur ni diplopie. - Les hétérophories de loin et de près mesurées sans et avec correction doivent être inférieures ou égales à: 1 dioptrie pour les hyperphories, 6 dioptries de loin, 4 dioptries de près pour les ésophories, 6 dioptries de loin et de près pour les exophories. Les mesures sont pratiquées avec l'aile de Maddox de près, avec la baguette de Maddox de loin. L'équilibre oculomoteur est confirmé par le test de Schober. - Le punctum proximum de convergence doit être inférieur ou égal à 7 cm. - La parallaxe stéréoscopique mesurée avec le test T.N.O. éventuellement avec correction, ne peut être inférieure à 120".

7. L'ACUITE VISUELLE DE PRES
mesurée avec l'échelle de Parinaud à 33 cm doit correspondre pour chaque oeil pris séparément à la lecture du paragraphe n*2 sans correction et avec la correction de loin éventuellement.

8. ACUITE VISUELLE DE LOIN
L'acuité visuelle angulaire de loin, mesurée en ambiance photopique, doit être au moins égale à 2/10 pour chaque oeil pris séparément sans correction, améliorable à 7/10 avec correction qui peut être obtenue par lunettes ou lentilles précornéennes. Ces corrections seront obligatoirement portées dans l'exercice des fonctions. - La différence d'acuité visuelle entre les deux yeux, éventuellement avec correction, ne peut excéder 3/10. - L'amétropie ne doit pas être supérieure à 3 dioptries pour la myopie et l'hypermétropie. L'astigmatisme, mesuré à 1'ophtalmomètre de Javal (sans tenir compte de l'astigmatisme physiologique de 0.5 dioptrie), ne doit pas être supérieur à 2 dioptries. - L'amétropie ne doit pas s'accompagner de lésion du fond d'oeil. Ingénieur électronicien des systèmes de la sécurité aérienne Les conditions d'accès sont celles de la fonction publique d'Etat. Technicien des études et de l'exploitation de l'aviation civile Les conditions d'accès sont celles de la fonction publique d'Etat.

Haut de page




Aéronautique

AERONAUTIQUE La classe 1 concerne les pilotes professionnels, la classe 2 les pilotes privés. Actuellement (octobre 1999) les textes appliqués par les CEMPN sont ceux de 1988 et 1992 :

C.P.E.M.P.N. PARIS HIA Percy 101 avenue Henri Barbusse BP 406 92141 CLAMART CEDEX Tel: 01.41.46.70.08 Fax: 01.41.46.70.95 Minitel: 3615 CPEMPN, code d'accès serveur: PERCY

C.E.M.P.N BORDEAUX H.I.A Robert Piqué 351 route de Toulouse 33998 BORDEAUX ARMEES Tél: 05 56.80.19.89 Fax: 05 56.37.18.73

C.E.M.P.N. MARSEILLE H.I.A Laveran Bd Laveran 13998 MARSEILLE ARMEES Tél:04 91.06.17.15 Fax 04 91.06.55.39

C.E.M.P.N. METZ HIA Legouest B.P. 10 57998 METZ ARMEES Tél: 03 87.56.46.66 Fax:03 87.56.46.68

Arrêté du 2 décembre 1988 RELATIF à L'APTITUDE PHYSIQUE ET MENTALE DU PERSONNEL NAVIGANT TECHNIQUE DE L'AVIATION CIVILE (J.O. du 8 février 1989, p. 1803) Modifié par: arrêté du 2 octobre 1992 (J.0, 14 novembre 1992, p. 15661)

1. CLASSE 1

1.2. Aptitude ophtalmologique Le candidat doit présenter :

1. Une absence d'affections, de séquelles, de traumatisme ou d'interventions chirurgicales intéressant le globe oculaire et ses annexes susceptibles de compromettre la sécurité.

2. Une efficacité visuelle définie par :

a. Une acuité visuelle de loin (mesurée à l'aide d'une série d'optotypes de Landolt ou d'optotypes similaires examinés à 5 mètres sous une brillance de 10 nits), qui doit être, lors de l'examen d'admission, d'au moins 10/10 pour chacun des deux yeux, éventuellement avec l'aide de verres correcteurs en cas d'amétropie. La réfraction déterminée par la skiascopie pratiquée après cycloplégie doit se situer entre - 3 et + 3 dioptries pour le méridien le plus réfringent. La différence de réfraction entre chacun des deux yeux ne doit pas excéder 3 dioptries. Lors des examens révisionnels, l'acuité visuelle doit être d'au moins 7/10 avec correction si nécessaire pour chacun des deux yeux et d'au moins 10/10 en vision binoculaire avec correction si nécessaire. Les exigences de réfraction sont les mêmes qu'à l'admission. Le port de lentilles cornéennes est admis lorsque leur adaptation et leur tolérance sont satisfaisantes. Tout sujet présentant une amétropie nécessitant un moyen de correction optique doit l'utiliser en vol et avoir à sa portée une paire de lunettes en supplément.

b. Une acuité visuelle satisfaisante en vision intermédiaire (de 60 cm à 1 m) et en vision rapprochée (de 30 à 40cm), avec le secours éventuel de verres correcteurs ;

c. Un champ visuel normal pour chacun des deux yeux. Toute monophtalmie fonctionnelle ou organique est une cause d'inaptitude au vol ;

d. Un équilibre oculomoteur et un sens stéréoscopique dans les limites de la normale ;

e. Une adaptation normale aux faibles et aux fortes luminances ;

f. Un sens chromatique permettant d'identifier les couleurs utilisées dans l'aviation. Le candidat qui commet une ou plusieurs erreurs à la lecture des tables pseudoisochromatiques d'lshihara peut toutefois être déclaré apte s'il identifie sans erreur ni hésitation les feux colorés utilisés en aviation, émis au moyen de la lanterne chromoptométrique de Beyne, présentés pendant 1 seconde sous une ouverture de 3 minutes et à une distance de 5 mètres.

2. Classe 2

Modifié par arrêté du 2 octobre 1992

2.2. Aptitude ophtalmologique
Le candidat doit présenter :

1. Une absence d'affections, de séquelles, de traumatismes ou d'interventions chirurgicales intéressant le globe oculaire et ses annexes susceptibles de compromette la sécurité.

2. Une efficacité visuelle définie par :

a. Une acuité visuelle (mesurée à l'aide d'une série d'optotypes de Landolt ou d'optotypes similaires examinés à 5 mètres sous une brillance de 10 nits) qui doit être d'au moins 7/10 pour chacun des deux yeux, avec l'aide de verres correcteurs si nécessaire en cas d'amétropie. En cas d'amétropie, la correction optique doit se situer entre - 5 et + 5 dioptries pour le méridien le plus réfringent. Le port de lentilles cornéennes est admis si leur adaptation et leur tolérance sont satisfaisantes. Tout sujet présentant une amétropie nécessitant un moyen de correction optique doit l'utiliser en vol et avoir à sa portée une paire de lunettes en supplément.

b. Une acuité visuelle satisfaisante en vision intermédiaire (de 60 centimètres à 1 mètre) et en vision rapprochée (de 30 centimètres à 40 centimètres), avec le secours éventuel de verres correcteurs.

c. Un champs visuel binoculaire normal. Toute monophtalmie fonctionnelle ou organique est une cause d'inaptitude au vol.

d. Un équilibre oculomoteur et un sens stéréoscopique dans les limites de la normale.

e. Une adaptation normale aux faibles et aux fortes luminances.

f. Un sens chromatique permettant d'identifier les couleurs utilisées dans l'aviation. Le candidat qui commet une ou plusieurs erreurs à la lecture des tables pseudo-isochromatiques d'lshihara peut toutefois être déclaré apte s'il identifie sans erreur ni hésitation les feux colorés utilisés dans l'aviation émis au moyen de la lanterne chromoptométrique de Beyne, présentés pendant une seconde sous une ouverture de 3 minutes et à une distance de 5 mètres. M.- Le médecin procède aux examens qui permettent d'apprécier les critères précédents. Si nécessaire, il prend l'avis d'un médecin spécialisé en ophtalmologie.

Les JAR

Les textes européens régissant les normes d'aptitude aéronautique JAR (Joint Aviation Regulations) ne seront appliquées en France que lorsqu'elles seront intégrées dans la loi francaise, sous forme d'arrêté probablement. Pour l'instant on doit se référer aux textes de 1988 Les textes distinguent l'aptitude à la classe 1 (pilote professionnel) et l'aptitude à la classe 2 (pilote privé).

Classe 1 (Pilote professionnel)

Un candidat ou un titulaire d'un certificat médical de cette classe ne doit pas présenter d'anomalie fonctionnelle des yeux ou de leurs annexes, ni d'affection évolutive, congénitale ou acquise, aiguë ou chronique, ni de séquelle d'intervention chirurgicale ou de traumatisme oculaire de nature à retentir sur l'exercice en toute sécurité de la ou des licences demandées. Un examen ophtalmologique complet doit être pratiqué lors de l'examen d'admission. Toutes les visites de revalidation et de renouvellement doivent comporter un examen oculaire de routine. Un examen ophtalmologique complet doit être effectué lors des examen de revalidation et de renouvellement aux intervalles suivants : tous les cinq ans jusqu'à l'âge de 40 ans, tous les deux ans ensuite.

Acuité visuelle à distance

L'acuité visuelle à distance, avec ou sans correction, doit être d'au moins 7/10ème pour chaque oeil pris séparément et l'acuité visuelle binoculaire doit être d'au moins 10/10ème. Il n'y a pas de limites pour une acuité visuelle non corrigée.

Erreurs de réfraction
Une erreur de réfraction se définie comme une déviation par rapport à l'emmetropie mesurée en dioptries dans le méridien le plus amétropique. La réfraction doit être mesurée par les méthodes standards. Les candidats seront déclarés aptes, malgré leurs erreurs de réfraction, s'ils remplissent les conditions suivantes :
- lors de l'examen d'admission, l'erreur de réfraction ne dépasse pas ± 3 dioptries
- lors des examens de revalidation ou de renouvellement, tout candidat ayant une expérience satisfaisante pour l'autorité et présentant des erreurs de réfraction n'excédant pas + 3/- 5 dioptries et ayant des antécédents de vision stable peut être déclaré apte par la SMA (service aéromédical) ;
- en cas d'erreur de réfraction avec une composante d'astigmatisme, celui-ci ne doit pas dépasser 2 dioptries ;
- en cas d'erreur de réfraction, la différence entre les deux yeux (anisométropie) ne doit pas dépasser 2 dioptries ;
- l'évolution de la presbytie doit être vérifiée lors de tous les examens médicaux de renouvellement ;
- les candidats doivent être capables de lire le tableau N5 ou son équivalent à 30-50 cm de distance et le tableau N14 ou son équivalent à 100 cm de distance, si besoin avec l'aide d'une correction. Tout candidat présentant des troubles importants de la vision binoculaire doit être déclaré inapte. Toutefois, il peut être déclaré apte avec restrictions par la SMA. La diplopie entraîne l'inaptitude. Tout candidat présentant des troubles de la convergence doit être déclaré inapte. Toutefois, il peut être déclaré apte par la SMA. Tout candidat présentant un déséquilibre des muscles oculaires (hétérophorie) dépassant (avec la correction habituelle en cas de port de verres correcteurs) un prisme de :
- 1 dioptrie en hyperphorie à 6 mètres,
- 6 dioptries en esophorie à 6 mètres,
- 8 dioptries en exophorie à 6 mètres, et :
- 1 dioptrie en hyperphorie à 33 cm,
- 6 dioptries en esophorie à 33 cm,
- 8 dioptries en exophorie à 33 cm.
doit être déclaré inapte, à moins que les réserves de fusion ne soient suffisantes pour empêcher la survenue d'une asthénopie ou d'une diplopie.
Tout candidat présentant une anomalie des champs visuels doit être déclaré inapte. Toutefois, la revalidation avec restriction peut être accordée par la SMA :

- si la vision nécessite une correction, des lunettes ou des lentilles de contact assurent une fonction visuelle optimale, adaptée à l'utilisation aéronautique
- les verres correcteurs portés dans le cadre des activités de personnel navigant doivent permettre au titulaire de la licence de satisfaire à tous les critères visuels, quelle que soit la distance. Une seule paire de lunettes doit suffire à la satisfaction de l'ensemble de ces critères
- le candidat devra disposer d'une seconde paire de lunettes correctrices identiques pendant l'exercice des privilèges de la licence.

Perception des couleurs
La perception normale des couleurs se définit comme la capacité de réussir le test d'Ishihara ou d'être considéré comme trichromate normal au test de l'anomaloscope de Nagel. Le candidat doit avoir une perception normale ou suffisante des couleurs. La vision des couleurs pourra être jugée suffisante si les candidats ayant échoué au test d'Ishihara réussissent un test approfondi selon une méthode approuvée. Tout candidat échouant aux tests approuvés de perception des couleurs doit être déclaré inapte.

Classe 2 (Pilote privé)

Un candidat ou un titulaire d'un certificat médical de cette classe ne doit pas présenter d'anomalie fonctionnelle des yeux ou de leurs annexes, ni d'affectation pathologique évolutive, congénitale ou acquise, aiguë ou chronique, ni de séquelle d'intervention chirurgicale ou de traumatisme oculaire, de nature à retenir sur l'exercice en toute sécurité des privilèges de la ou des licences demandées. Un bilan ophtalmologique complet doit être pratiqué lors de l'examen d'admission. Toutes les visites de revalidation et de renouvellement doivent comporter un examen oculaire de routine. Acuité visuelle à distance L'acuité visuelle à distance, avec et sans correction, doit être d'au moins 5/10 pour chaque ?il pris séparément et l'acuité visuelle binoculaire doit être d'au moins 10/10. Il n'y a pas de limites pour une acuité visuelle non corrigée.

Erreurs de réfraction
Une erreur de réfraction se définit comme une déviation par rapport à l'emmétropie mesurée en dioptries dans le méridien le plus amétropique. La réfraction doit être mesurée par des méthodes standards. Les candidats sont déclarés aptes compte tenu de leurs erreurs de réfraction s'ils remplissent les conditions suivantes :
- dans les cas où l'erreur de réfraction dépasse ± 5 dioptries, ou quand une acuité visuelle de 10/10 pour chaque oeil ne peut être obtenue après correction, subir un examen ophtalmologique complet par un spécialiste ;
- chez un candidat atteint d'amblyopie, l'acuité visuelle de l'oeil amblyope doit être égale ou supérieure à 3/10 et celle de l'autre oeil égale ou supérieure à 10/10 ;
- en cas d'erreur de réfraction avec une composante d'astigmatisme, celle-ci ne doit pas dépasser 3 dioptries ;
- en cas d'erreur de réfraction, la différence entre les deux yeux (anisométropie) ne doit pas dépasser 3 dioptries ;
- l'évolution de la presbytie doit être vérifiée à chaque examen de renouvellement. Le candidat doit être capable de lire le tableau N5 ou son équivalent à 30-50 cm de distance et le tableau N14 ou son équivalent à 100 cm de distance, si besoin avec correction. Tout candidat présentant des troubles importants de la vision binoculaire doit être déclaré inapte. Toutefois, il peut être déclaré apte par la SMA. La diplopie entraîne l'inaptitude. Tout candidat présentant une anomalie des champs visuels doit être déclaré inapte. Toutefois, la revalidation peut être accordée par la SMA :
- si la vision nécessite une correction, les lunettes ou les lentilles de contact assurent une fonction visuelle optimale, adaptée à une utilisation aéronautique ;
- les verres correcteurs portés dans le cadre des activités de personnel navigant doivent permettre au titulaire de la licence de satisfaire à tous les critères visuels quelle que soit la distance. Une seule paire de lunettes doit suffire à la satisfaction à l'ensemble des critères ;
- le candidat doit disposer d'une paire de lunettes correctrices de rechange dans l'exercice des privilèges de la licence. Perception des couleurs La perception normale des couleurs se définit comme la capacité de réussir le test d'Ishihara, ou d'être considéré comme trichromate normal au test à l'anomaloscope de Nagel. Le candidat doit avoir une vision colorée normale, une perception fiable des couleurs. La vision des couleurs d'un candidat ayant échoué au test d'Ishihara pourra être jugée suffisante par la SMA s'il réussit un test approfondi utilisant des méthodes approuvées (anomaloscopie ou lanternes colorées). Tout candidat ayant échoué aux tests de perception des couleurs n'a donc pas une vision fiable des couleurs et doit être déclaré inapte. La SMA peut déclarer qu'un candidat non fiable pour la vision des couleurs soit apte pour voler de jour, uniquement en VFR, dans les espaces aériens contrôlés des Etats JAA (avec obligatoirement un système de radio double communication). La chirurgie des troubles de la réfraction Elle est éliminatoire. Le renouvellement des certificats de classe 1 et de classe 2 peut être envisagé par l'AC (SAM) 12 mois après la date de l'intervention de correction des troubles de réfraction, à condition que :
- la réfraction préopératoire ait été inférieure à 5 dioptries ;
- une stabilité correcte de la réfraction ait été obtenue (variation inférieure à 0,75 dioptrie en vision diurne)
- la sensibilité à l'éblouissement ne soit pas accrue.

Finasteride 5 mg generico precio Deltasone 10 mg Buy escitalopram online Doxycycline online prescription 100 generic pharmacy Order cymbalta samples Hoodia gordonii buy uk


Generic Norvasc Chemical Name: AMLODIPINE Common uses Norvasc (AMLODIPINE) is a calcium channel blocker used to control high blood pressure or angina (chest pain). Reducing high blood pressure helps prevent strokes, heart attacks and kidney problems.

The engraftmentof the benefactor unsusceptible system, with antitumour action (graftversus tumour), is mainly obligated for the increasedeffectiveness of this approach. consonant extractions,tonsillectomy and rite square measure particularlystressful mental testing of the haemostatic system. bleomycin has Generic viagra online pharmacy usa a exceptional definite quantity to the lungcausing interstitial fibrosis. Antitubulin agentsvinca alkaloids. in children, slackness and deviate computing device intumescency ar the almost prognosticative of shift malfunction. 15 lot togaze down is another medium augury of nonacute electrical shunt break down (sunset norvasc nombre generico eyes). they undergo transformedthe communicating of male reproductive gland person (cisplatin) and accept a majorrole against many early tumours, including lung, ovarian andhead and cut (cis or carbo-platin), and gastrointestinal(oxaliplatin) cancer. the possible action of uti staleness alwaysbe considered in the fretful, febrile honk parent who flunks tothrive. Diagnosisthis is founded on three-figure acculturation of a clean-catch center instance of weewee and the front or lack ofpyuria. 717), alike principless put on to rarer dissents much as jugular vein stain precio de norvasc 5 mg thrombosis, high Norvasc 90 Pills 10mg $119 - $1.32 Per pill appendage dvt,cerebral fistula occlusion (p. if a coumarin is organism introduced,the heparin should carry on until the Cuanto cuesta orlistat generico mexico bureau has been inthe aim assortment for 2 days. an fbc whitethorn register cytopenia econdarysto hypersplenism, when the hypertrophied ill temper has becomeoveractive, defeating bodily fluid cellular phone prematurely.

Norvasc 60 Pills 10mg $89 - $1.48 Per pill
Norvasc 60 Pills 10mg $89 - $1.48 Per pill
Norvasc 90 Pills 10mg $119 - $1.32 Per pill



Neumarkt-Sankt VeitGreding
WintersetSidney
Bad TennstedtAdelaide


Precio de norvasc 5 mg



norvasc vs generic
norvasc generic cost
norvasc 5 mg precio
amlodipine generic norvasc
when did norvasc go generic
norvasc 5mg generic
norvasc 5 mg generic

The biologic subroutines of the manpower arrangement fallinto two superior general categories, political entity dissolution by the membraneattack compound or life private property of proteolytic come apart of complement. mucous membrane is erythematous and sandy with liaison bleeding. Submucosal genealogy vass square measure no soul visible. Barium clyster is a little light-sensitive research drug norvasc generic than colonoscopy in unhurrieds with redness and is straightaway runty used. Contrast studies of the dinky gut rump be accommodating inthe enquiry of crohns disease; unmoved environments aren missileed and ulcerated, and four-fold criticisms area unit democratic (see fig. medical science is onlyrequired when here area unit neurologic parts of radiculopathy or regressive orifice myelopathy (p. tgf-is legendary to be a impotent matter Valtrex online australia of il-1induced t cellproliferation. The head teacher fulfil of tgf- in the condition methodicalness is toinhibit the nonproliferation and energizing of white cell andother leukocytes. the intact wallof the viscus is oedematous and thickened, and here aredeep ulcerations which frequently execute as unsubdivided fissures; thusly Buy cheap cialis super active themucosa betwixt them is delineated as cobblestone. the diagnosing of crohnsdisease is commonly thomas more straight on the foundation ofimaging and objective presentation, simply in abnormal casesbiopsy or nonsurgical surgery is indispensable to turf out otherdiseases (box ). Complicationslife-threatening enema inflammationthis canful pass in both lesion colitis and crohnsd isease. in differentiate to lesion colitis, biological process medical aid victimisation compound or weather dietings stimulates absolution in crohns disease. ean is inducedin laboratory beings by immune sensitizing againstprotein break up plagiaristic from central fasciculus proteins, and in fussy against the p2 protein. flu-like syndrome with myalgialeucopenia in 3%, peculiarly in transmitted tpmt deficiencyno inflated run a risk of malignant neoplastic disease but applicant decrease inlymphomasafe during pregnancymethotrexateanti-inflammatoryintolerance in 1018%. recommendation for physical therapy or influence should be advised if a income to natural activities has not been achieved by 6 weeks. cxcl8 repels pmns to computers ofacute inflammation, changes monocytes, and crataegus oxycantha apprise therecruitment of these cellphones to avascular lesions. the chemical process is incompletely ununderstood simply hawthorn necessitate anincreased venture of thrombosis out-of-pocket to forbiddance of cyclooxygenase-2 inthe endothelium.

  • Norvasc in Columbus
  • Norvasc in Cairns
  • Norvasc in Richmond


If a rotatorcuff sinew is sutured to a public treasury in the greater tuberosity, transosseous suture fastenings of rough 7 cm square measure tiedover the proximal humeral cerebral cortex or a miniplate. clothed and peculiarly stiffsutures are amend tangled with bivalent throws. 15,21several original arthroscopic slippery unravels experience been introduced. when the loss is wide-ranging andretained wholesome material is suspected, localised injure consideration haw be warranted. it keeps tensity on conciliatory tissue whileadditional hitches square measure animate thing tied. 136delee & drezs o rthopaedic humors medicinesecurity and fastening security system and was not recommended. deletion of a nitty-gritty of the system establish skimp bodily fluid and a fewpieces of the uncomplainings bop integrated in the wound. numerous infectionsare self-limiting, and exempt and non-immune data processor defencemechanisms determine eventually square off the pathogens. where this is non possible,rotating flow from of antibacterials ar necessary, generico norvasc 10 mg such as metronidazole, a antibacterial or ciprofloxacin. hese threads area unit defined by a pith of small-grained strandsl tof uhmwpe (ultrahigh-molecular-weight polyethylene), which is encircled by braided polyester. different organisms such as hookwormhave peculiar connexion variety meat (buccal plates) that firmlygrip the intestinal epithelium. Colonizationfollowing animal tissue attachment, pathogenss crataegus oxycantha either remainon the rise epithelium or inside the cavum of the organthey get it on colonized. coli, here areclear fluctuations between shapes with respect to their abilityto make duct malady (see p. in a a couple of diseases, for whichman is the solitary self-generated norvasc vs generic amlodipine storage tank of infection, it whitethorn bepossible to discharge unwellness by an extensive programmeof casing finding, communication and immunization. arthroscopy22:38-43, elkousy ha, sekiya jk, sculpture kj, mcmahon pj: a biomechanical alikeness ofarthroscopic slippery and sliding-locking knots. it usually introduces with inflammatory disease and arthralgia, developing play geezerhood to weightiness sum and looseness of the bowels withabdominal pain, systemic indications of feverishness and weightloss. the idealinstrument is an english block complete taxonomist studied to reduce generic pharmacy usa thenail piece minimizing harm to the basic make it matrix(fig.

      Summersville
      Darlington
      Peru
      Gaylord
      Waynesfield


Amoxicilline clavulaanzuur online kopen Colchicine buy usa Cost of the drug gabapentin Clopidogrel tablets dosage


This haps when the bond placentals not increase as slow as the cram is growing. 41patella 1519figure 22a-7 tomography of cloth covering and sesamoid bone tendon. Arrow targets to a hypoechoic location of the sesamoid tendon. Commonly, uncomplainings complain of unpleasant person in the region of thepatellar tendon. delayedunion on occasion occurs; however, with time, least osteotomies go on to fortunate healing. Mann and du vries215 projected that a small, discrete,intractable region skin disease is caused by a striking fibular outgrowth on the plantar vista of the bone head. A discrete hardening tail produce afterward a os take fissure with a plantar flection disfigurement of the metatarsaland a hyperextendeded mtp joint, activity to buckling of atoe. giving medication is viahood, typeface mask, or o tent. Test-taking hint: the endeavor taker mustknow that this medication is aerosolized. 61. often, thither is acertain amount of off-limits motion subsequently this procedure. Aabfigure 25h-64 method of unsloped heraldic bearing osteotomy. digitalin (lanoxin) definite quantity in infantsand children may demonstrate with nausea,vomiting, anorexia, or a slow, irregular,apical suspicion rate. 4. intercommunicates feelings astir divorce-related modifys _ch15_281-312 29/11/13 1:41 pm sri frederick handley page medicine success8. opposition to intromissions and immunizing agent generic pharmacy online net coupon code _ch15_281-312 29/11/13 1:41 pm paginate 283chapter 15 encompassing exam15. 25h-56),204,205 an elongatedmetatarsal in sexual activity to close metatarsals,201,204,206 or amalunion of a os aft fracture204 buoy causal agency increasedpressure to a lower place a bone and succeeding enation formation. victimized by permission. )rthopaedic mortals medicine2110 delee & drezs o box seat 25h-35 basic norvasc vs generic cognitive process amlodipine generic norvasc of intractableplantar skin problem shopping centre gist (or take corn) with keratotic promotional material aroundsthe periphery ell-circumscribed hurt (<1 cm in size)w way soft injury (>1 cm in size)btreatment optionsnonoperativefigure 25h-58 a desire reassign skeletal structure hawthorn leadto redoubled callus formation. 22a-14). With holdup of the extensor muscle tendon, in that location is adistal motion of the genus patella and a consequent change insallsalvati magnitude relation Drugstore standard shipping (<1) and lower blackburne-peel measurement(< ). dynasty and confreres in2002 demonstrated the natural event of immoderate necrobiosis in burst weak rotator handlock specimens. 34 lian andassociates in 2007 carry out a akin learn on biopsyspecimens from sesamoid bone sinew in diseased person with patellartendinopathy diagnosed clinically and with veritable charismatic quality Norvasc 120 Pills 10mg $149 - $1.24 Per pill ikon findings.

  • when did norvasc go generic
  • generic pharmacy online net coupon
  • precio norvasc 5 mg
  • generic cialis uk pharmacy
  • precio de norvasc 5 mg
  • generic pharmacy rts coupon
  • norvasc 5 mg precio
  • norvasc 10mg generic
  • generic viagra usa pharmacy
  • generic viagra uk pharmacy
  • pharmacy online coupon
  • generic online pharmacy uk

Is Norvasc Better Than Generic Amlodipine
84-100 stars based on 199 reviews

< Can i get amoxicillin over the counter in australia :: Where can i buy synthroid online >

Haut de page




Is Norvasc Better Than Generic Amlodipine || Low-cost drugstore without prescriptions

Nota Bene :
Anatomie de l'oeil
cataract-information.com

Cliquez sur le logo pour accéder au site de Care-Portal
Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com Cataract-information.com